Conférences

Le laser

jeudi 27 octobre 2016
Saint Jean aux Bois

JOURNEE DE FORMATION SUR LES TECHNIQUES LASERS ASSISTEES

EN CHIRURGIE DENTAIRE

Le 27 octobre 2016 

Les lasers médicaux sont utilisés depuis longtemps dans toutes les spécialités de la médecine moderne. Les propriétés thérapeutiques de leurs rayonnements les rendent aujourd’hui incontournables en Chirurgie Dentaire.

Les parutions nombreuses et l’enseignement universitaire ont permis à cette technique d’être reconnue comme donnée actuelle et acquise de la science médicale.

Le respect des acquis universitaires et la maitrise du rayonnement laser autorisent souvent des traitements plus rapides et plus efficaces avec des suites opératoires nettement améliorées.

 

Le Docteur Gérard REY, Directeur du Certificat de Compétence Clinique et du Diplôme Universitaire  Européen en Chirurgie dentaire Lasers Assistée »  vous fera profiter de son expérience pendant une journée complète en indiquant les principes d’utilisation et les protocoles fondamentaux qui permettent la réussite des traitements en cabinet libéral.

Très belle journée à tous.

 

Susceptible d'être prise en charge par le FIF-PL

REY Gérard

Profession :
Chirurgien-dentiste et photographe d'art

Date de naissance :
18-12-1943 - EPINAL

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Epinal, l'hôpital où il est né et la maison familiale ont été bombardés quelques mois après son arrivée. Gérard Rey attaquait la vie de plein fouet, sans savoi que la détermination était forgée dans son caractère.

Indiscipliné mais bon élève, il obtiendra le bac avec mention, développant un attrait particulier pour  l'extrême et la nature. C'est sur la Moselle qu'il navigue pour la première fois et décide à 13 ans... d'habiter au bord de la mer.

Moniteur de voile et de ski, il crée un scandale familial en s'achetant un appareil photo haut de gamme avec son épargne "saisonnière". En fac de médecine à Nancy, il part pendant les vacances scolaires avec 3 copains créer un club de loisirs en Corse ou aux Baléares à 3 ans d'intervalles. Matériel de récup retapé par leurs soins et chevaux négociés à l'abattoir de Bastia pour le club équestre !

Il préfèrera la spécialisation chirurgien-dentiste à celle de vétérinaire car c'est la seule qui lie l'esthétique et le vital.
Sourire et mastication au programme de ce futur bidasse engagé dans le 3ème RPIMA de Carcassonne.
Un régiment de parachutistes qui l'amène à découvrir l'Afrique sans savoir qu'il y baroudera pendant 12 ans, et avec lequel il peut développer sa passion photographique bien plus de temps que l'espace d'un service militaire classique.
Son arrivée au Cap d'Agde fût essentiellement motivée par un instinct de participation à la création d'une
ville. Son poste opératoire dans une clinique Montpelliéraine et ses activités photographiques ne lui laisseront guère le temps de s'occuper de son cabinet de chirurgie dentaire installé avenue du général de Gaulle l'espace de 5 ans. Il devient photographe de presse aux 4 coins du globe shootant nature, animaux
et paysages. Très engagé dans le milieu associatif, il crée "Poséidon Plaisance" qui deviendra le Centre
Nautique, et "la gaule agathoise", association de pêche et pisciculture dont il s'occupera pendant 15 ans, initiant par exemple une descente du fleuve Hérault en rafting depuis la base du Mont Aigoual jusqu'en Agde.

Nicolas Hulot et Stéphane Peyron
Six jours et 6 nuits dans des conditions souvent extrêmes pour effectuer relevés de nuisances et décharges sauvages. Mais ses performances physiques vont bien plus loin. Entre la remontée des fleuves africains en voilier et la traversée du Pantanal en Amazonie brésilienne à cheval, il reliera le Mozambique à l'Afrique du Sud à pied, collectionnant ainsi les défis humains, grimpant en solo des sommets de 6 000 mètres, l'Ampato, le Coropuna, le Cotopaxi et 3 fois le Kilimandjaro! Il y fera multiples reportages photos pour VSD, le Figaro ou la presse spécialisée et participera au tournage d'émission TV avec Nicolas Hulot et Stéphane Peyron.

Se déplaçant sur l'eau, sous l'eau, en montagne ou en brousse, il ne lui manquait plus que les airs. Entre deux missions humanitaires sur le continent Africain ou en Amérique du Sud, il passera son brevet de pilote privé, lui donnant plus d'autonomie dans ses déplacements.
Il sillonne alors les airs languedociens à outrance, devenant vite référent auprès des institutions pour des photos aériennes de tous types. Peu à peu, les voyages lointains s'estompent au profit de la photographie régionale, une "sédentarisation partielle" qui motive sa recherche médicale. Au moment où il épouse la femme de sa vie, il met au point un protocole de traitement au laser permettant de soigner certaines infections bucco-dentaires sans douleur, et c'est pour enseigner cette technique de chirurgie qu'il partira alors pour l'Italie, l'Espagne, l'Amérique du Sud ou la Chine.


 

 

Une liste socio-professionnelle aux élections municipales1989
Flirtant avec la politique, la richesse de sa vie l'écarte vite d'un pouvoir potentiel bien moins motivant que les joies de la nature ou les bienfaits de la chirurgie.
Avec Véronique, sage et logique, il peut être serein pour la gestion de ses affaires, et incapable de stopper, il tente juste de ralentir dans un engrenage passionnel que son perfectionnisme ne laisse pas maîtriser.
Au bon vouloir d'une santé sans doute méritée par une vie particulièrement saine où patience et rigueur ont été les fils conducteurs, ce trublion du milieu médical est un sorcier chez les photographes. Chirurgien-dentiste, enseignant post universitaire, photographe professionnel, Gérard observe quotidiennement le lever du soleil en regardant le monde derrière des yeux d'enfant, avec comme seul regret de ne pas avoir tenté de grimper un "7000 mètres" Rey avait oublié de nous dire qu'il était spéléologue, parachutiste, 1er échelon de plongée et ceinture noire de karaté